Ablations trop fréquentes de l’utérus ou de la prostate : «Des alternatives existent»

> 23/01/2020

Ablations trop fréquentes de l’utérus ou de la prostate : «Des alternatives existent»

Hélène Vernhet, présidente de la Fédération de radiologie interventionnelle, juge qu’on retire trop souvent des organes en cas de cancer, alors que des alternatives existent.

Suite de l'article : Le Parisien

Source : Journal Le Parisien - Ecrit par Elsa Mari - 23 janvier 2020