Les fibromes, ces tumeurs bénignes à la pathologie discréminatoire

> 29/11/2018

Les fibromes, ces tumeurs bénignes qui se développent plus souvent chez les femmes noires

C'est une maladie méconnue, sans journée mondiale pour rappeler son existence. Pourtant, les fibromes ou myomes utérins, masses bénignes qui se développent dans l'utérus, concernent 20 à 30% des femmes caucasiennes et 50% de femmes noires. Rencontre avec quelques unes de ces victimes d'une pathologie discriminatoire.

Si aucune étude scientifique ne permet d'affirmer la cause de cette pathologie, certains spécialistes avancent plusieurs facteurs significativement associés à la croissance des fibromes notamment la prédisposition familiale, l'obésité, l'infertilité, un âge aux premières règles inférieur à 12 ans ou encore la nulliparité. Mais la prépondérance des fibromes - tumeurs bénignes (non cancéreuses) situées sur la paroi de l'utérus, de façon isolée ou en groupe-, chez les femmes noires reste peu explorée. Elles sont pourtant deux fois plus nombreuses à en être affectées. Les recherches scientifiques sont encore trop rares et mal documentées.

Lire la suite de l'article : TV5 MONDE (source)