Fibrome Utérin Info

09-12-2014

Les traitements médicamenteux

 
Pilule contraceptive et anti-inflammatoires
De nombreux médecins ont recours à la pilule contraceptive à base de progestatifs afin de contrôler les saignements menstruels excessifs causés par les fibromes. Le médecin peut également prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour soulager la douleur.
La pilule est efficace dans la mesure où elle trompe le corps, faisant passer la femme pour enceinte.

Il existe de nombreux effets secondaires potentiels mais qui restent généralement bénins. Néanmoins, l’utilisation de progestatifs ne réduit pas le volume des fibromes et n’empêche pas leur croissance.

Les agonistes de la GnRH (ou gonadolibérine)
Ce traitement est généralement prescrit quand la pilule s’avère inefficace pour lutter contre les symptômes des fibromes. Les agonistes de la GnRH ont pour effet de réduire la production d’œstrogènes dans les ovaires. Ils permettent de réduire la taille des fibromes et de limiter les symptômes.

En raison de la baisse du niveau d’œstrogène, il existe des effets secondaires comme des bouffées de chaleur ou des sautes d’humeur.
De plus, des études tendent à prouver que les fibromes se redéveloppent après la fin du traitement.
 
Les traitements médicamenteux : dans quel cas ?
 
Le recours aux médicaments permet de limiter des symptômes gênants mais ne permet pas de détruire les fibromes. Les traitements médicamenteux peuvent également servir à préparer et faciliter une opération chirurgicale.
 
Les autres traitements non-chirurgicaux :
L'embolisation
La technique des ultrasons focalisés
 
Les informations fournies sur www.fibrome-uterin.fr sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

© blue-presse 2009 - Plan du site - Mentions Légales - Centres d'embolisation