28-04-2018

L’hystérectomie

 
L'hystérectomie, ou ablation de l’utérus, est un acte chirurgical qui permet notamment de lutter contre les symptômes des fibromes utérins. Chaque année, elle est pratiquée sur près de 60 000 femmes en France. Selon les cas, elle peut aussi comprendre une ablation des trompes, des ovaires et du col de l’utérus. Suite à cette opération, la patiente n’a plus de règles et n’est plus en mesure d’être fertile, donc d’avoir d’enfant.

Cette intervention nécessite une anesthésie générale ou locale et entraîne quelques jours d’hospitalisation (de 3 à 7 jours) suivis d'une longue convalescence de 3 à 5 semaines, en  particulier lorsque l'hystérectomie est pratiquée par voie abdominale.

Il existe deux manières de pratiquer une hystérectomie en présence de fibromes utérins.
La plus courante est celle par voie abdominale. L'opération est réalisée par une ouverture de l'abdomen, entre le pubis et l'ombilic.
La deuxième est l'hystérectomie vaginale. Cette intervention est pratiquée par voie basse grâce à des pinces automatiques ou des sutures manuelles.

Il existe plusieurs types d’hystérectomie, définis en fonction de l’étendue des fibromes :

Hystérectomie subtotale : seul le corps de l'utérus est enlevé.

Hystérectomie totale : le corps et le col de l'utérus sont enlevés dans leur totalité.

Hystérectomie totale avec annexectomie bilatérale : ablation des ovaires et des trompes. Cette intervention n'est pratiquée en général qu'après la ménopause ou en cas de maladie ovarienne.
 
L’hystérectomie : dans quel cas ?

L'hystérectomie est un acte chirurgical recommandé par les médecins pour les cas de fibromes volumineux pouvant gêner les organes voisins, ou provoquant des douleurs et troubles importants comme par exemple des hémorragies. L’hystérectomie est indiquée lorsqu’il n’existe pas d’autre alternative thérapeutique.
 

Retrouvez les différentes options non-chirurgicales qui peuvent être envisagées : Faites le point sur les traitements médicamenteux et l’embolisation, une solution mini-invasive encore trop peu utilisée en France. Enfin, découvrez  la technique des ultrasons focalisés.
 

 
Les informations fournies sur www.fibrome-uterin.fr sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.