Fibrome Utérin Info

09-12-2014

L'embolisation (annuaire)

 
L’embolisation de fibromes utérins (EFU) est un procédé médical mis au point en France au début des années 90 par les équipes de gynécologie et de radiologie de l’hôpital Lariboisière (Paris).

Le principe de l’embolisation est de priver les fibromes de sang grâce à l’injection de microbilles synthétiques dans les artères de l’utérus.

 
 
Comment se déroule une EFU ?

Avant l’intervention
Une fois le choix de l’embolisation décidé, une équipe réunissant le radiologue vasculaire interventionnel, le gynécologue et l’anesthésiste est constituée.
Le gynécologue établit un bilan médical en s’appuyant sur les informations obtenues lors des examens d’imagerie (échographie, IRM) ; le radiologue vasculaire interventionnel s’assure de l’absence de contre-indication et planifie le geste d’embolisation ; l’anesthésiste définit le traitement médicamenteux associé (antidouleur, …).
Un rendez-vous avec le radiologue interventionnel est organisé afin d’expliquer le déroulement de l’embolisation et répondre aux questions que peut se poser la patiente.

La procédure d'embolisation
L’opération est pratiquée sous anesthésie locale par le radiologue vasculaire interventionnel. L’intégralité de l’intervention est réalisée sous contrôle visuel radiologique.
Le radiologue interventionnel commence par réaliser une petite ouverture au niveau de l’aine de manière à ponctionner l’artère fémorale.
Lorsque le cathéter (petit tube d'environ 1 millimètre de diamètre) est en place, le radiologue y injecte des microsphères de 500 à 1 000 microns de diamètre.
En recevant le sang venant des artères, les fibromes aspirent les billes qui bouchent leurs canaux et empêchent l’approvisionnement de la tumeur en oxygène et en nutriments.
Une fois l’embolisation terminée, le cathéter est retiré avec précaution. A l’aide de son doigt, le radiologue interventionnel fait pression pendant quelques minutes sur la plaie afin de stopper le saignement. Il la referme grâce à un outil spécialement conçu à cet effet.

Après l’opération
L’embolisation de fibromes utérins ne nécessite qu'un court séjour hospitalier de 24h à 48h. Il faut attendre une dizaine de jours avant de reprendre une activité normale.
Juste après l’opération, la plupart des patientes sont sujettes à des crampes abdominales similaires à celles rencontrées lors des règles. Le médecin peut alors établir une prescription pour limiter la douleur.
Au cours de la convalescence, il est possible qu’une légère fièvre et une sensation de fatigue apparaissent. Les symptômes ressemblent à ceux de la grippe et durent de quelques heures à quelques jours.
Par la suite, plusieurs rendez-vous de contrôle sont organisés avec le radiologue interventionnel. Ils sont généralement fixés une semaine et trois mois après l’embolisation.
 
Voir le reportage sur l'embolisation du Magazine de la Santé de France 5

L’embolisation : dans quel cas ?
 
L'embolisation est une méthode qui s'est largement affinée au cours des dix dernières années. Elle a reçu la validation de l' American College of Obstetricians and Gynecologists en tant qu'alternative non-chirurgicale à l'hystérectomie pour les femmes désireuses de conserver leur utérus. ( Practice Bulletin n° 96 - Juillet 2008)
 
Cette technique bénéficie en outre d’un consensus de recommandation chez les femmes souffrant de plus de 3 ou 4 fibromes (polymyomateuses) car elle permet d’éviter une polymyomectomie extensive.
 
L'embolisation est également une alternative conseillée pour les patientes ayant déjà connu un geste de myomectomie et qui souffrent d’une récidive des symptômes liée aux fibromes.
 
Beaucoup d'études scientifiques ont par ailleurs montré que des femmes ayant bénéficié d'une embolisation ont pu être enceinte et donner naissance à des enfants dans des conditions tout à fait normales (sources*).
 
De plus en plus de femmes optent pour  l’embolisation car c’est une intervention peu invasive, rapide, efficace et durable.
 
Les autres traitements non-chirurgicaux :
Les traitements médicamenteux
La technique des ultrasons focalisés

 

* Sources :
Association Canadienne des Radiologistes (CAR - Octobre 2004 - www.radiologyinfo.org),
France 5 (Magazine de la Santé, dossier " Embolisation des fibromes utérins" - 20.01.2009)
Biosphere Med (Avril 2012 - www.ask4ufe.com),
Société Française de Radiologie (Avril 2012 - www.sfrnet.org).
Isabel Pinto Pabón - Fertility and Sterility, The official Journal of the American Society for Reproductive Medecine (December 2008, Vol. 90, Issue 6, Pages 2356-2360)

 

 
Les informations fournies sur www.fibrome-uterin.fr sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation directe entre le patient (ou visiteur du site) et les professionnels de santé.

© blue-presse 2009 - Plan du site - Mentions Légales - Centres d'embolisation