Les fibromes utérins, les femmes africaines sont les plus touchées

> 29/01/2016

Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes (non cancéreuses) qui se développent à la surface ou à l’intérieur du tissu musculaire utérin.
Chez bon nombre de femmes, la présence de fibromes utérins passe totalement inaperçue. Chez d’autres, l’emplacement et la taille de ces tumeurs bénignes peuvent grandement altérer la qualité de vie.
Le volume d’un utérus à 7 mois de grossesse !
La grosseur des fibromes peut varier de la taille d’une noisette à celle d’un melon, voire plus dans certains cas ! Pour mesurer leur dimension, les médecins se réfèrent généralement à la taille d’un utérus pendant la grossesse. Certaines patientes ont été atteintes de fibromes dont le volume atteignait celui d’un utérus à un stade de 6 ou 7 mois de grossesse !
Les symptômes les plus courants :

  • Des saignements menstruels abondants et prolongés,
  • un ballonnement avec une sensation de pesanteur au niveau du bassin,
  • des douleurs dans le bas-ventre,
  • une envie fréquente d’uriner si les fibromes exercent une pression sur la vessie,
  • un état de constipation si les fibromes compriment le gros intestin ou le rectum.

Des symptômes moins fréquents sont aussi rapportés, tels que des douleurs lors des relations sexuelles ou des douleurs dans le bas du dos (lombalgies).
30 % des femmes de 35 ans et plus sont concernées (source SFICV)

Lire la suite : http://mamymuna.com/les-fibromes-uterins-les-femmes-africaines-sont-les-plus-touchees/