Emboliser les fibromes utérins pour mieux les éliminer

> 09/09/2017

Progrès Moins invasive et efficace dans le temps, la radiologie interventionnelle est une alternative très intéressante à la chirurgie pour traiter ces lésions courantes chez les femmes
Fatou(1) est une jeune femme de 37 ans. Elle souffre de douleurs dans le bas-ventre et de saignements importants lors de ses règles. En cause : la présence de plusieurs fibromes dans l'utérus. Elle a déjà bénéficié de deux opérations chirurgicales par le passé pour les retirer. Mais d'autres sont revenus. Cette fois, à l'initiative de son gynécologue, elle a rencontré le Dr Sébastien Novellas, radiologue interventionnel à l'Institut Arnault-Tzanck de Saint-Laurent-du-Var. Le médecin lui a proposé de traiter ses fibromes par embolisation.


« Elle présente un utérus polymyomateux c'est-à-dire avec plusieurs fibromes de taille importante - jusqu'à 8 cm de diamètre. Ils sont tellement volumineux que le ventre est déformé en regard de l'utérus, confie le Dr Sébastien Novellas. Ils ne sont pas fondamentalement dangereux, car ils ne se transforment jamais en cancer, mais ils causent une gêne considérable et ont une incidence négative sur la fertilité. S'il est possible de pratiquer une intervention chirurgicale classique pour les retirer - voire d'opter pour une hystérectomie (l'ablation de l'utérus, Ndlr), ce procédé est, d'une part, plus invasif,...

Lire la suite de l'article sur : Nice Matin