Se faire retirer l'utérus comme Énora Malagré, un acte chirurgical rare chez les jeunes femmes atteintes d'endométriose

> 28/12/2017

Se faire retirer l'utérus comme Énora Malagré, un acte chirurgical rare chez les jeunes femmes atteintes d'endométriose

Cette opération se pratique plutôt chez des femmes ayant déjà eu des enfants ou proches de la ménopause.

"J'ai pris la décision de me faire retirer l'utérus". C'est ce que Énora Malagré a confié à Paris Match ce jeudi 28 décembre. L'animatrice de 37 ans s'est entretenue avec le magazine au sujet de son combat contre l'endométriose, cette anomalie gynécologique qui ronge la vie d'une femme sur dix en France.

Après l'ablation chirurgicale de son utérus, l'ancienne chroniqueuse de "Touche pas à mon poste!" ne sera plus menstruée et espère ainsi mettre fin à d'atroces douleurs qui la suivent depuis des années.

Cette opération porte un nom: l'hystérectomie. Elle peut être "totale" et comporter l'ablation du col de l'utérus ou "subtotale", lorsque celui-ci est conservé. On parle d'hystérectomie avec annexectomie lorsqu'il est nécessaire de réaliser également l'ablation des ovaires et des trompes. Dans tous les cas, pour les jeunes patientes, cela signifie la fin de la possibilité de porter un enfant.

Lire la suite de l'article : www.huffingtonpost.fr