Un traitement sans chirurgie

> 22/05/2017

Le Pr Philippe Bouchard* expose les derniers résultats d’études qui confirment l’efficacité à long terme d’un traitement à action rapide.

Paris Match. Comment définissez-vous un fibrome ?

Pr Philippe Bouchard. Il s’agit d’une tumeur bénigne qui se développe au niveau de la paroi musculaire de l’utérus. Il en existe trois types. 1. Les sous-muqueux, qui s’installent sous la muqueuse de l’utérus. 2. Les interstitiels, qui se forment dans l’épaisseur de la couche musculaire. 3. Les sous-séreux, qui grossissent en dehors de l’utérus.

Quels symptômes laissent suspecter un fibrome utérin ?

Des saignements à répétition, pouvant être très abondants au moment des règles (première cause d’anémie chez la femme), surtout dans le cas de fibromes sous-muqueux.

Quels sont les traitements conventionnels ?

1. Quand la localisation le permet : un traitement médicamenteux avec un progestatif, mettant au repos les sécrétions ovariennes d’œstradiol, véritable carburant qui nourrit le fibrome.

2. Autre option : des analogues de la GnRH qui suppriment également la production d’œstradiol.

3. L’embolisation des artères utérines pour obstruer l’artère nourricière du fibrome.

 

Lire la suite de l'interview : Paris Match