L’INCONTINENCE URINAIRE féminine post-hystérectomie

> 21/11/2016

L’hystérectomie est une intervention largement proposée dans des indications bénignes telles que les ménométrorragies (saignements de l’utérus), les fibromes, les saignements post-ménopausiques ou les prolapsus utérins. Aux USA, sur les 600 0000 interventions réalisées par an, 90 % d’entre elles le sont pour des raisons bénignes. Cette intervention entraîne une incontinence urinaire chez près de 10% des patientes. 

Rappelons que la prévalence de l’incontinence d’effort chez la femme est d’environ 40 % dans les pays industrialisés, avec des conséquences non négligeables sur la qualité de vie et le bien-être psychologique de la femme.

Rappel des principales indications d’hystérectomie
·         Fibromes utérins importants,
·         Saignements utérins excessifs,
·         Endométriose grave,
·         Prolapsus utérin sévère (descente de l'utérus dans le vagin),
·         Cancers gynécologiques (cancer de l'utérus, du col de l'utérus, des ovaires, des annexes, de la partie supérieure du vagin, des ganglions lymphatiques pelviens ou iliaques…)

Lire la suite : https://www.santelog.com/news/urologie/l-incontinence-urinaire-feminine-post-hysterectomie_16499_lirelasuite.htm

Source : www.santelog.com