Fibrome utérin : 40 ans, un âge charnière

> 23/01/2017

Une proportion importante de femmes âgées de plus de 40 ans souffre d’un fibrome utérin, la première cause d’hystérectomie (ablation de l’utérus).

L’enquête a été réalisée en France et a porté sur quelque 2.500 femmes âgées de 30 à 55 ans, représentatives de cette population. Comme l’explique Le Quotidien du Médecin, elles ont répondu à un questionnaire visant à identifier celles qui avaient un fibrome utérin : diagnostic posé par un médecin, confirmé par une échographie ou une IRM pelvienne, présence de symptômes associés au cours des trois derniers mois.

Le résultat montre une forte prévalence, particulièrement chez les femmes âgées de 40 à 44 ans (10%) et chez les 45 à 49 ans (14%). Dans plus d’un tiers des cas, les symptômes avaient précédé le diagnostic d’environ deux ans. Chez la grande majorité des patientes (75%), le fibrome se manifeste principalement par des saignements, accompagnés pour la moitié d’entre elles par des douleurs modérées à extrêmement sévères, pour beaucoup en dehors des règles. Huit femmes sur dix déclarent être moyennement à extrêmement gênées, avec un retentissement important sur la qualité de vie, dans ses composantes sexuelle, sociale, professionnelle et familiale.

Source : Journal de Gynécologie Obstétrique et Biologie de la Reproduction (www.elsevier-masson.fr/journal-de-gynecologie-obstetrique-et-biologie-de-la-reproduction-0368-2315.html)

Lire la suite : http://www.passionsante.be/index.cfm?fuseaction=art&art_id=18653