Le fibrome utérin est une maladie qui se soigne

> 07/11/2016

Le fibrome utérin, maladie bénigne, est pourtant une affection qui impacte considérablement la vie des femmes, tant sur le plan physique que psychologique.
Le fibrome utérin concerne 20 à 40 % des femmes en âge de procréer. Pourtant, il est mal connu et impacte considérablement leur vie, d'après une enquête réalisée par l’Institut de sondage Ipsos.

Le fibrome touche à l'intimité des femmes

Le fibrome utérin est une maladie douloureuse qui touche à l'intimité des femmes et qui a des répercussions sur leur bien-être. 26 % des patientes sont très « gênées » dans leur vie sexuelle, 21 % dans leur équilibre psychologique, 17 % dans leur vie sentimentale, 14 % dans leur vie professionnelle, 13 % dans leur vie familiale, d'après l'enquête « Les mots des maux » réalisée par Ipsos. Elle révèle qu'il faut deux ans pour qu’une femme qui souffre de fibromes utérins soit diagnostiquée. Elle démontre aussi que si 84 % connaissent la maladie, moins de la moitié savent de quoi il s’agit précisément. 62 % estiment qu’il s’agit d’une maladie grave. 41 % pensent que le fibrome utérin peut évoluer en cancer.

Source : www.viva.presse.fr

Lire la suite : http://www.viva.presse.fr/le-fibrome-uterin-est-une-maladie-qui-se-soigne-172159